logo

Studio des Cristalliers

Yoga - Bien-être - Arts martiaux
Espace culturel

4, rue des Cristalliers - Montpellier

Menu

Christophe Martin – Aunkai

Instructeur Kyoshi d’Aunkai Bujutsu

 

Globalement, quel est ton projet ?

Travail des axes.
Proposer des cours de qualité concernant la structure corporelle et en particulier les alignements osseux. Apporter une conscience du corps à chacun avec une meilleure compréhension anatomique de façon ludique et rigoureuse.

Ce tu souhaites apporter aux élèves ?

Prise de conscience(s).
Proposer un enseignement adapté à chacun permettant une progression quelque soit son niveau de départ et son âge. En développant la concentration, le gout de l’effort, la remise en question afin de développer des qualités comme l’humilité, l’adaptabilité et le respect.
Leur permettre de mieux connaitre leur corps, une façon différente de se mouvoir selon les axes anatomiques.

Des points clés de ton parcours ?

Progression, échange, plaisir.
J’ai démarré la pratique des arts martiaux en 1987 par le Wushu chinois durant 2 ans, puis en 1989 par les arts martiaux coréen, Taekwondo avec Frédéric Lefèvre, Maître Bang Seo Hong, Maître Kim Yong Ho et Mâitre Radha Chintaram pendant 20 ans. Temps durant lequel j’ai obtenu le titre de vainqueur de la Coupe de France Kim Chung Do Kwan. En parallèle, j’ai pratiqué l’Aiki Jutsu-Self Defense rue de la Montagne Sainte Geneviève à Paris avec David Huyn, 11 ans durant. Puis j’ai commencé la pratique du Yoga par le Yoga Iyengar et le Yoga des Cinq Tibétains avec Sreemati. J’ai ensuite débuté la pratique du Kenjutsu de l’école Shinbukan auprès de Maître Kuroda. La rencontre avec Akuzawa Sensei en 2008 fut une belle surprise et j’enseigne sa méthode depuis 2010 lors de cours hebdomadaires dans différents lieux et dojos.

 

Comment définirais-tu les pratiques corporelles ?

Etude des principes.
Une étude de soi-même qui découle des principes propres à chaque discipline. Ces principes permettent de progresser tout au long de sa vie dans le respect articulaire, musculaire et tendineux, sans se blesser. Mieux vieillir, en somme.

Comment définirais-tu les arts martiaux ?

Apprentissage et respect.
Ils constituent un dépassement de soi-même face à notre corps, à notre compréhension et à notre propre égo, une tâche à accomplir pour s’améliorer soi même en respectant son environnement au dojo comme dans la vie. Ils proposent une progression et un apprentissage permanent. Nous sommes et resteront toujours de simples débutants face à la vie.

 

Quelles valeurs souhaites-tu transmettre ?

Respect.
Le respect en premier lieu, le fair-play, l’indulgence et l’honnêteté envers soi-même, le partage et l’humilité.

 

Quelles pratiques enseignes-tu ?

Aunkai Bujutsu
Aunkai Bujutsu met le point sur un élément central, celui des axes. Cette notion est très importante car elle est fondamentale et transférable dans toutes les pratiques corporelles. Cette idée permet de bouger de façon efficace et naturelle en développant la conscience de notre posture. Ce qui permet de redresser le dos et d’éviter de nombreuses douleurs.

Yoga des Cinq Tibétain
Le Yoga des Cinq Tibétain offre une approche simple pour harmoniser le corps et l’esprit, le souffle et la conscience des postures. Il dénoue les tensions du corps et approfondit la connaissance de notre appareil moteur transférable dans la vie de tous les jours, comme par exemple en marchant ou assis derrière un ordinateur.

 

A qui conseillez-vous les pratiques que vous enseignez ?

A tout public, sans pré-requis d’âge ou de niveau, à des personnes confirmées en Yoga, à toute personne ayant des tensions musculaires, en particulier les personnes travaillant en posture assise prolongée ou contrainte comme les musiciens. A toute personne souhaitant une pratique complémentaire à une autre activité physique ou simplement rééquilibrante. De 15 à 70 ans et même à partir de 40 ans sans jamais avoir fait de sport, chaque tranche d’âge peut profiter de l’application des principes.